Harcèlement : O.Richefou, le président de conseil départemental, utiliserait Pégase pour ses déplacements personnels.

D’après quelques sources proches du président du conseil Départemental, celui-ci utiliserait souvent Pégase, le cheval ailé symbole de la Mayenne, pour ses besoins personnels. Nous avons contacté le précieux équidé et son témoignage est poignant :
Dernier photo de Pégase avant son burn out

 

 

« Olivier m’a approché la première fois début 2015. J’ai été très surpris de sa première remarque. Il a commencé à me caresser le flanc en me murmurant dans l’oreille que j’avais une belle robe. Je me suis senti flatté, mais ailes ont commencé à se déployer. Il m’a promis que mon logo qui n’avait pas été modifié depuis 1988 allait être modernisé. En contrepartie, si je ne voulais pas être remplacé par une pomme avec une fourchette,  je devrai rester à l’écoute et être conciliant. A ce moment là, je n’avais pas encore compris où il venait en venir…
« Tu m’as coûté 9000 euros TTC mon coquin, va falloir te rendre utile »
Olivier Richefou, annonçant le plafonnement du RSA
Ce n’est qu’après l’annonce du changement de logo le 8 juin dernier qu’il a commencé à abuser de mes services. Après la conférence, il est monté sur mon dos et m’a crié « Hue Peggy. On va faire des courses au Carrefour Market de Changé. » Il n’y a que Athéna qui m’appelle Peggy… Il était 18h, à cette heure là le Pont de Pritz est saturé, je n’ai donc pas fait la fine bouche. Nous avons fait deux trajets car il a oublié sa carte de fidélité en face de la Préfecture. En fin de soirée, quand je lui ai dit gentiment que c’était la première et dernière fois que cela se passait comme cela entre nous, il m’a répondu cash : « Tu m’as coûté 9000 euros TTC mon coquin, va falloir te rendre utile« .
C’est là que les ennuis ont commencé. Il m’a sollicité pour tous ses déplacements personnels, professionnels ou politiques. Tantôt il se prenait pour Bellérophon, tantôt pour un chevalier du Zodiaque. Il m’a même prêté à François Zocchetto pour une soirée…spéciale. Celui-ci voulait un bel étalon, ce n’est qu’à mon arrivée que j’ai saisi ce qu’il voulait de moi. Je préfère ne pas en dire plus, je reste assez choqué de ce qu’on m’a demandé de faire cette nuit là. François a voulu également m’utiliser pour combattre la Chimère (emprunts toxiques de Laval, NDLR) mais les nymphes des Ondines s’y sont opposé. La goute d’eau aura l’obligation d’écouter le concert d’Archimède à l’Hippodrome, là j’ai craqué, je me suis barré en disant que j’avais aqua-poney.
Mon seul souhait est que tout cela cesse, j’ai fait ma part de marché. Je n’en peux plus de mater Équidia dans son bureau depuis l’Apple TV qu’il a fait installer aux frais du Conseil départemental. Aujourd’hui je m’exprime, j’ose le faire, même s’il me menace encore de me foutre empaillé dans un PMU ou carrément dans une boîte de raviolis pour le lancement de « La Mayenne à table ».
Publicités