Attaque informatique : la fonction copier-coller bloquée, le site "La Mayenne on adore" indisponible pendant plusieurs heures.

Pour des raisons encore inconnues, le site d’information mayenno-mayennais La Mayenne on adore a été bloqué pendant plusieurs heures aujourd’hui. Le virus n’a pas attaqué spécifiquement le site internet mais le programme informatique avait pour but de bloquer la fonction «copier-coller», essentielle à la rédaction des articles par les bénévoles en voie de professionnalisation.
Ctrl C/Ctrl V

 

« C’est l’essentiel de notre travail, sans cette fonction nous ne pouvons récupérer et centraliser les informations présentes depuis les médias payants. » indique Christopher Guéna, le Rédacteur en chef :  « Les journalistes du Ouest-France et du Courrier de la Mayenne font un vrai travail d’investigation. Ils nous sont essentiels. Nous payons un abonnement numérique pour éviter de retaper toutes les informations depuis le format papier. Sans la touche copier-coller nous ne pourrions centraliser les articles qui font le buzz. Notre site vit tout simplement de cela et des publicités qui les entourent. Des informations trouvées sur internet, quelques photographies chopées sur Google street view et hop le tour est joué. Notre seul ennemi : le logiciel Adblock qui empêche de voir les publicités. Les lecteurs sont égoïstes car à cause de ce logiciel, nous ne pouvons pas vivre du copier-coller du Ouest-France. Les lecteurs ne respectent pas notre travail. Ils ne se rendent pas compte ce que c’est qu’appuyer sur deux touches en même temps.« 
« Au lycée, j’utilisais déjà le copier-coller pour mes TPE »
Un journaliste du média mayennais
Le patron du site internet, responsable du groupe Louxe, spécialisé dans la location et location-bail d’autres biens personnels et domestiques explique qu’il utilise cette fonction depuis le lycée : « Je suis issu de la génération qui a découvert Wikipédia pendant le lycée. C’était très pratique pendant cette période, les profs ne calculaient pas trop le plagiat. J’ai continué à pratiquer cette méthode durant ma fac de droit, mais mon prof de T.D commençait à se méfier de moi. J’ai alors préféré me consacrer au journalisme. Ça tombe bien, en 2014, le créateur de LMOA voulait le léguer. Il avait fait le plus gros du boulot. Récupérer un truc déjà tout fait, c’est ma spécialité. »
La faille informatique a été rapidement résolue dans la journée. Les sites annexes  Stupeur et Aujourdhuiparis (le copier-coller de Le Parisien) n’ont pas été touchés. « Tant mieux » se rassure Christopher Guéna : « Stupeur vient juste d’être lancé, avec une campagne de diffusion payante sur Facebook. Cela nous ferait mal que notre dernier article sur le chirurgien qui partage ses opérations Snapchat ne soit pas lu. J’espère aussi que les gens vont cliquer sur la pub« 
Christopher Guéna a d’autres projets en tête : »J’écris un livre en ce moment, sur l’histoire d’une nana qui hésite entre son petit ami vampire et un Loup-Garou... »
Publicités