Un homme oldschool fut arrêté pour avoir tenté de relancer le Harlem Shake

« On l’avait pourtant prévenu, pour nous ce n’est pas une surprise, il était dans notre collimateur depuis un moment« . Ces propos tenus par le préfet de l’Isère font état de l’efficacité des forces de l’ordre face au terrorisme des relanceurs de mode.
Tristan, photographie d’archives
datant malheureusement d’hier
Tristan Reudite était connu des services depuis un moment. Il fut déjà arrêté en 2010 pour tentative de relance de la Tectonik, délit passible de 5 ans d’emprisonnement depuis que la boîte de nuit du Metropololis (Rungis) ait décidé de se séparer du mouvement obsolète en décembre 2008. Le parcours de Tristan est atypique, cet homme de 31 ans est un Nostalgique fever. Il aime relancer les modes disparues. Mais dans sa provocation, il va jusqu’à remettre au goût du jour des modes oubliées de tous et que tout le monde veut effacer de sa mémoire : Le Raï, les 2be3, Hélène et les Garçons, les casquettes à l’envers, l’utilisation d’Internet explorer et le langage SMS kikou

« C’est une folie » s’exclame sa mère, encore dépassée par les évènements. « Il tient ça de son père qui a utilisé le service du minitel jusqu’au 30 juin 2012 (date de la fermeture du service NDLR). Je ne voulais pas que mon fils continue sur cette voie, mais j’avais beau lui acheter des objets dernier cri ou des vêtements à la mode, rien n’y faisait. Par exemple, il a porté jusqu’en Terminale ses chaussettes au dessus du survêtement. J’en ai encore les larmes à l’œil. C’était dur de le voir partir le matin avec des autocollants Diddlesur son sac à dos. En même temps c’est de ma faute, pourquoi je l’ai appelé Tristan moi ? Pourquoi pas Raymond tant qu’on y est? ».

Le Harlem Shake était quand même la seule mode détestée par les internautes en temps réel
Des gens sous Prozac puis Poppers

Jusqu’ici les tentatives nostalgiques de Tristan se cantonnaient à quelques délits mineurs. Mais sa volonté de relancer le Harlem Shake ne pouvait laisser les services spéciaux indifférents. Cette mode de 2013 traumatisa les réseaux sociaux pendant près de 6 mois. « C’est quand même la seule mode qui était détestée par les internautes en temps réel. On n’avait pas vu ça depuis les Flash Mobs » s’exclame le responsable informatique de la Préfecture. « Qui a vraiment apprécié ces tarés en train de danser et s’exhiber sexuellement sur une musique électro?« . Tristan fût vite repéré par les informaticiens. En effet, il est le seul à naviguer sur Windows 98 via un Skyblog et un Myspace. Il a suffi pour les informaticiens de lui envoyer une copie archivée du virus I love you via une ancienne boîte Caramail.

Qu’en sera-t-il du sort de Tristan ? Pour les affaires de Relance de mode obsolète le code Pénal est clair. C’est le seul crime qui peut être puni d’une loi abrogée. Tristan risque donc la peine de mort. Pour une situation comme celle-ci, l’écartèlement est également une possibilité. « Son cas sera difficile à défendre » s’exclame son avocat commis d’office « On a quand même retrouvé la compilation entière de Zazie! Et là ça pardonne pas ».
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s