Calvados. Michel Drucker de passage dans un collège de Vire pour raconter son enfance durant le bas Moyen-Âge

C’est un témoignage encore précieux que les élèves du collège Émile-Maupas n’oublieront pas tout de suite. Le 30 mai prochain, Michel Drucker passera dans sa ville natale pour témoigner de son enfance durant le Moyen-Âge. Un récit essentiel qui aidera les élèves de Cinquième à comprendre les enjeux de cette période encore méconnue de tous « Nous sommes ravis de l’accueillir parmi nous » indique François Ferrandon, professeur d’histoire-géographie « Et puis cela changera des vieux de la sécurité routière ».

Il est vrai que Michel Drucker n’est pas que le représentant vivant de siècles obscurs, il est aussi la preuve qu’une ascension sociale est possible pour tout le monde. « Je suis né fils de paysan serf en 1042, j’ai eu 13 frères et sœurs, mais seulement deux ont survécu, mortalité infantile oblige. Valery est devenu Président de la République et est mort récemment du Covid, quant à Raymond, il a eu une grande carrière de coureur cycliste jusqu’en 2019. Notre famille a connu une belle promotion sociale après l’apparition de deux inventions : la charrue et la télévision couleur. »

Imprimante Drucker Brother

Aujourd’hui encore, la longévité de Michel Drucker interroge les plus grands spécialistes et interpelle les coachs en santé longue durée. « Oh vous savez, après la peste noire, j’ai changé radicalement de mode de vie. J’ai fait appel au plus grand spécialiste. Je ne sors plus que la nuit ou reste dans un plateau de télévision bien à l’abri de la lumière afin d’éviter les coups de soleil. Côté alimentation j’ai banni l’entièreté des fruits et légumes et ne consomme plus que du rhésus O+ ou O-. Enfin, je me fais des longs vols afin d’étendre les muscles de mes ailes. Très important un passage chez mon dentiste est essentiel, les dents c’est la vie. Et le Dr. Acula fait des miracles.« 

C’est donc lundi 30 mai vers 21h00 que les élèves de Cinquième auront la chance d’écouter le récit de ce passionnant animateur de télévision normand. Les élèves ont pour consigne de venir seuls avec leur carnet de santé et leur groupe sanguin. Une action pédagogique qui boostera la carrière du professeur Ferrandon : « Il m’a promis la vie éternelle en échange. L’éternité, c’est un peu ma seule chance d’atteindre la classe exceptionnelle ou même l’âge légal de la retraite ».

Source détournement photo : Paris Match