Rennes. Alerte attentat : un homme interpellé place Sainte Anne avec un pack de Buckler

Place Ste Anne 18h00 ce samedi 8 avril. Guillaume Poterie, 34 ans, décide de se rendre à une pendaison de crémaillère chez des amis. « Cela allait être une grosse fête, mon pote m’a promis qu’il y aurait des filles. » Guillaume est un fêtard un peu particulier, il a décidé de ne pas boire d’alcool pendant 40 jours. « Oui c’est Carême, j’essaye de purifier mon corps de toutes les substances négatives que j’absorbe le reste de l’année, alcool, cannabis, la musique du groupe Archimède… ». Ce dernier souhaitait faire la java pendant des heures et des heures sans passer pour un rabat-joie. « Ouais mais je voulais faire mine de faire comme tout le monde, acheter de la Buckler était pour moi une manière de faire diversion. Être le seul pas bourré dans la soirée avec un verre de bière dans la main, c’est original ».

« Lâchez doucement cette bière»

Malheureusement Guillaume n’a jamais pu atteindre la soirée, son attitude a été considérée comme suspecte par les forces de l’ordre : « Un trentenaire avec un pack de bières sans alcool dans les mains, ça cache forcément quelque chose. Vous avez déjà vu un mec à Sainte Anne avec une bouteille sans alcool vous ? » commente le sergent-chef Maroni « Presque aussi rare qu’un militant pro-Fillon avec des bons arguments électoraux ». Au moment de sortir du métro Guillaume s’est vu immobiliser par les forces de l’ordre. « On lui a dit « Lâchez doucement cette bière », il a répondu « C’est pas de la bière ». L’individu devenant donc menaçant, on lui a donc balancé 3 flash balls dans la gueule à ce petit con. C’est quand on a bu la Buckler au commissariat qu’on a remarqué, que oui, ce n’était pas de la bière. Mais imaginez, si ça avait été autre chose. Par contre on confirme bien que son cannabis était bel et bien du cannabis. On a pris le temps de vérifier aussi…« 

Guillaume est encore en garde à vue pour 3 ans grâce à l’état d’urgence. Déçu ne pas avoir pu rencontrer son âme sœur durant la pendaison de crémaillère, ce dernier nous affirme qu’il aurait néanmoins réussi à conclure avec un certain Georges en fin de soirée.

ghost
Oooooh Georges…
Publicités